B'n Bicyclette, le vélo autrement...

February 20, 2021

La gazette de l'Oise.

Mobilité

B’n Bicyclette, le vélo autrement

Bruno Bonnefoy a créé, à Crépy-en-Valois en 2019, B’n Bicyclette, un nouveau concept de magasin dans l’air du temps qui conjugue vélo et convivialité. Devenu le rendez-vous incontournable des amoureux du deux roues, B’n Bicyclette roule si bien qu’un second point de vente ouvrira dès le 1er mars.

Le premier point en vente centre-ville.(c)B’n Bicyclette

Le premier point en vente centre-ville.(c)B’n Bicyclette

Le premier magasin B’n Bicyclette de Crépy-en-Valois est idéalement situé entre la gare et l’entrée de la rue principale. Ce petit espace comprend déjà tous les ingrédients du concept : une gamme pointue, un accueil et des conseils, un SAV et un café-cyclo.

Le second point de vente, qui ouvrira le 1er mars, sera beaucoup plus vaste avec 300 m² de vente et 100 m² de stockage et bureaux. Il sera situé dans la zone commerciale Bricomarché/ Darty à l’emplacement de l’ancien Cuisinella. « Le magasin comportera trois parties, détaille Bruno Bonnefoy. Une partie cycle, une partie running. Il y avait un vrai manque pour cette activité dans la région. Le point d’orgue sera un café-cyclo sous forme de restaurant locavore chaud et froid. » Cette partie est sous-traitée et encadrée par Catherine Richard du restaurant de Crépy-en-Valois Le St Antoine . L’aménagement intérieur, très original, a été réalisé par des artisans locaux.

Le vélo : un engouement durable

Le succès du concept de B’n Bicyclette tient en partie à la conjoncture. Il y a plus de cinq ans, le vélo électrique générait un boom, mais étonnamment la crise sanitaire a été un accélérateur de business. On annonce un marché en croissance à deux chiffres pour les dix prochaines années. L’autre paramètre du succès est une gamme très étudiée dans tous les créneaux de produits. Le premier magasin en centre-ville réalise déjà 45% des ventes en électrique avec un renouveau des gammes lié au retour des vélos de route et à la tendance Gravel, ces vélos à la fois route rando et cyclocross.

Gaz-60-crepy-B-nBicyclette-0802-Ag-Gu-02.jpg
Bruno Bonnefoy propose des gammes courtes et très ciblées.(c)B’n Bicyclette

Pour les passionnés et les connectés

Côté marques, B’n Bicyclette a pris le contre-pied de ce qui se faisait ailleurs chez les indépendants, avec des marques françaises moins connues du grand public et assemblées en France, comme Sunn (82), Adris (56) et O2feel (59) en électrique, ou encore des marques étrangères comme Fuji, Rise&Muller plébiscitées par les experts et les passionnés. Le dernier volet du succès, ce sont les réseaux sociaux. La page Facebook et le compte Twitter de B’n Bicyclette sont suivis par plus de 1 000 personnes. Le site Internet et le blog proposent des idées de balades, des bons plans et des conseils entre passionnés. « B’n Bicyclette est hyper connecté », résume Bruno Bonnefoy.

Quant aux projets, ils sont nombreux. Les deux premiers points de vente, l’un urbain et l’autre plus vaste et plus sportif, vont servir de pilotes pour l’élaboration d’une franchise de marque destinée à des villes moyennes, avec un troisième point de vente déjà en vue.